Contact : 02 28 24 07 12

Protection du bois

Certains bois ne sont pas naturellement imputrescibles, c’est le cas de nombreux bois résineux comme le Pin par exemple. Il est donc essentiel que ce soit pour protéger ou juste visuel de protéger le bois. Pour cela plusieurs traitements écologique et respectueux de l’environnement existent et vous sont proposés par Biosfaire.


Quels sont les objectifs du traitement du bois

il existe deux objectifs du bois. Les traitements dits de prévention ou ceux de finition

  • les produits de finition, comme la lasure ou le saturateur a pour but d’assurer une protection et une finition du bois, car il le protège des dégradations physiques (humidité, UV…)
  • Les produits de préservations sont eux appliqué à la surface du bois ou introduit à cœurs et ont pour objectifs l’augmentation de la durabilité du matériau, contre les dégradations biologiques du bois (les insectes ou encore les champignons).
  • Les différents traitements du bois

    Le traitement du bois se définit en fonction de la destinée et de la nature du bois. Avec comme facteurs à prendre en compte : l’exposition à l’humidité, mais aussi à la fréquence d’exposition aux agents de dégradation. Il existe donc cinq traitements différents possibles pour le bois.

    • Le badigeonnage : il s’agit d’une méthode ayant pour but l’application d’un produit de préservation du bois à l’aide d’un pinceau, d’une brosse, d’un rouleau..
    • Aspersion sous tunnel : Ce procédé consiste à faire rentrer le bois dans un tunnel ou il se fait asperger abondamment de produit de préservation.
    • le trempage : Comme son nom l’indique, le bois est immergé pendant quelques minutes dans un bac à traitement. Il est ensuite séché dans un endroit protégé.
    • Les traitements autoclaves : Ce procédé sous vide à l’objectif de remplir toutes les cavités du bois de façon optimale. Il nécessite un traitement en amont. Son avantage est d’obtenir un bois prêt à l’emploi, sans entretien, sans odeur, qui ne possède aucun danger pour les animaux et les plantes et qui peut être collé et vissé. < /li>
    • Le procédé thermique : Il consiste à chauffer à cœur une charge de bois à des températures très élevées (jusqu’à 280°).

    L’application du traitement du bois

    Si un simple pinceau de bonne qualité est suffisant pour l’application d’une lasure ou d’un saturateur, il faut noter une différence. Le saturateur aura besoin de plusieurs couches successives similaires pour assurer une bonne protection. À l’inverse les lasures permettent une application monocouche.

    Pour ce qui est de l’entretien nous vous conseillons de renouveler l’application du saturateur une à deux fois par an les 2 ou 3 premières années avec un simple ré huilage de la surface. Les lasures possèdent une tenue supérieure, mais l’entretien peut être contraignant et fastidieux : Il faut poncer le support ou le décaper de l’ancienne lasure avant l’application de cette dernière. Cependant il est possible de recouvrir un saturateur d’une lasure, mais l’inverse n’est pas possible sans décapage total du bois.

    .

Qualité du service & conseils

Ateliers professionnels à votre disposition

Produits écologiques axés sur votre confort

Mise en relation avec des artisans

Visite directe en magasin

Devis détaillés & assistance téléphonique